Category Archives: editorial

Exposer, par Patrick Caumon, 2016

« …si un individu s’expose avec sincérité, tout le monde, plus ou moins, se trouve mis en jeu. » Simone de Beauvoir

Exposer c’est passer un examen, dont on a choisi soi-même le sujet et que l’on a traité dans sa matière préférée, devant un jury de hasard.
La copie que l’on rend est un original, plein d’huile ou d’acrylique, solide comme fer, bois ou pierre. Exposer, c’est  soumettre à d’autres regards une vision qui propose, ou laisse à deviner, pour séduire ou surprendre, flatter ou troubler.
C’est publier ce que l’on cherche à faire, plus que ce que l’on sait faire : des heures secrètes d’atelier, de trouvailles, d’éclairs et de remords.
Touches et retouches, jusqu’au moment, où l’on ne touche plus à rien. On ne finit une œuvre que pour en entreprendre une autre qui, on se le jure, sera plus proche de notre visée.

Exposer c’est aussi exploser de joie.
La justesse de cette exposition éphémère, c’est l’instantané : voici un aperçu de là où j’en suis. Mais ici et maintenant, car la démarche est une marche ininterrompue et dès demain on reprend le pinceau, ce bâton de pèlerin que l’on empoigne chaque jour.La création est un mouvement perpétuel : l’exposition n’est qu’une victoire d’étape. Comme la ligne d’horizon, l’absolu s’éloigne d’un bon pas à chacun des nôtres.

Une exposition c’est aussi un site de rencontre. Les œuvres exposées ne demandent que votre hospitalité. Alors si vous avez des d’affinités avec l’univers d’un artiste ou le coup de foudre pour une œuvre, n’oubliez pas que même l’aquarelliste ne vit point d’estime et d’eau fraîche, et choisissez de vivre au quotidien avec une œuvre d’art.
Patrice Caumon

rdv_dart_2016

Oser! par Colette Pagès, RDv d’Art 2015

OSER !

Victor Hugo a écrit : “Oser ; le progrès est à ce prix… Le cri : Audace !… Tenter, braver, persister, persévérer, être fidèle à soi-même…”

Chaque année, Gregor Podgorski remue ciel et terre pour réunir les artistes et nous proposer une vitrine de l’Art d’aujourd’hui. Chaque année, c’est plus difficile mais à force d’obstination et d’énergie, le miracle se produit, RDV d’ART prend corps.

Ouvrir l’esprit, étonner, surprendre, suggérer sans imposer, échanger… autant de fondamentaux que nous offre cette manifestation. Fondamentaux que l’on devrait répéter et se répéter comme valeur essentielle de notre société. N’est-ce pas comme cela que se tisse un vrai lien social ?

Il n’y a pas si longtemps on imaginait l’artiste, seul dans son atelier, attendant l’inspiration… La réalité est bien différente. Les artistes sont en prise direct avec l’époque, écoutent, regardent, voyagent, goûtent l’air du temps…

Qu’ils soient connus, reconnus ou anonymes, ce sont eux : Peintres, Sculpteurs, Photographes… qui illuminent nos vies ! Le rôle de l’artiste est capital. Plus que jamais, c’est à lui de nous aider à transgresser le désenchantement de notre époque !

Alors, avec et grâce aux artistes, osons ouvrir toutes grandes les portes de la liberté. Osons combattre l’incrédulité. Osons recommencer… Autrement. Mais toujours recommencer.

Osons ne plus avoir honte de ce que l’on aime pour progresser vers cette soif d’absolu, qui force le respect. L’art en général est là pour nous aider à être dignes de notre condition humaine.

Oui, il est toujours temps d’oser et “de viser la lune” comme le disait Oscar Wilde !

Colette Pagès, Exposition RDv d’Art 2015

Artistes  exposant à RDv d’Art 2015
Michelle Winckler/Fabienne Teyssier-Monnot/Laure Simoneau/Elisabeth Sandillon/Philippe Rillon/Gregor Podgorski/Hervé/Morgan/Catherine Maucourt/Charlotte Massip/Muriel Massin/Pascale Marchesini-Arnal/Laurence Louisfert/Eric Lorenz/Alex Labejof/Patrick LabarreJanine Kortz-Waintrop/Gilles Hirzel/Pascal Guichard/Elisabeth Gore/Nicolas Gasiorowski/Christophe Faso/Claude Duvauchelle/Karine Chaudé/Christophe Carrière/Anne Bothuon/Christophe Blanc/Isabelle Bercée/Sandrine Beaudun/Elsa Bac • elsabac.com/Pierre Amourette/Aga

QUAND L’ART EST AU RENDEZ-VOUS, par Ludovic Duhamel, 2014

QUAND L’ART EST AU RENDEZ-VOUS,

quand il ne vous pose pas un lapin – comme c’est malheureusement trop souvent le cas dans les manifestations dites “ d’art contemporain ” – le temps s’arrête et l’on oublie tout, sur l’instant, des vicissitudes du quotidien. C’est un peu comme lorsque l’on tombe amoureux ; le pouls s’accélère, les mains deviennent moites, la voix chevrote, le cerveau s’enflamme, les sens sont en émoi. Soudain, la vie parait plus belle, plus intense, plus digne d’être vécue.

Toute rencontre avec l’Art, le vrai, l’authentique, est un moment dont la mémoire garde la trace.
Et comment en serait-il autrement ? Une œuvre d’Art, c’est un pied de nez à la mort, au néant, à tout ce qui avilie, à tout ce qui abîme et détruit. Une œuvre d’Art, c’est une lueur d’espoir dans la nuit noire, un fanal au bout du quai qui indique la route, une étoile qui donne le cap. C’est du sérieux, une œuvre d’Art. Non pas seulement quelque chose qui vous chamboule le cœur et attise pour le reste de la vie votre feu intérieur, mais quelque chose qui vient instiller quelques gouttes de sens au cœur d’une humanité dont la marche folle échappe en apparence à toute logique.

Une œuvre d’Art, c’est aussi l’alibi en béton de celles et ceux qui veulent croire coûte que coûte à l’impossible, qui s’opposent avec bravoure aux briseurs de rêves, aux défaitistes et autres fanatiques du “pire est à venir”. Une œuvre d’Art, c’est de l’espoir en vente libre, sans autre effet secondaire qu’une indéniable propension à s’inventer d’autres futurs.

Alors, ce type de rencontre ne se manque pour rien au monde. Pour une fois que l’on offre une chance à la beauté, à l’intelligence, à l’ingéniosité, au talent, à la grâce, à l’imagination, de changer le cours des choses, d’en modifier sensiblement la trajectoire.

Merci aux artistes, et merci à ceux qui les soutiennent, qui leur offrent de l’espace. Merci Gregor Podgorski. Quand l’Art est au rendez-vous, il n’est jamais très loin.

Ludovic Duhamel, Exposition RDv d’Art 2014

Artistes  exposant à RDv d’Art 2014
Aga/François Gaulier/Pascal Guichard/Abraham Hadad
Wiliam Noblet/Pascale Marchesini-Arnal
Gregor Podgorski/Christophe Blanc/Isabelle Cochereau/
Dale Joseph Rowe/Sophie Jouan/Monica Mariniello
Jorge Castronovo/Nicolas Favre/Gérard Brevière
Michel Houplain/Martine Salavize
Jean-François Veillard Wabé/Cécile Thonus/Julie Guehria
Guy Honoré/Sandra Krasker/Anne-Marie Vesco
Ismail Yildirim/Harald Wolff/Judith Marin/Marie Tucat
Céline Fourmont/Nikineuts/Christophe Dumont
François Cuau/Manu Rich/Philippe Tallis

 

” à Chaque jour suffira son bonheur ” par Christian Noorbergen, 2013

À chaque jour suffira son bonheur

Gregor Podgorski tente l’impossible, il invite de beaux artistes qui secouent les pauvres limites répétitives, bousculent les inerties et travaillent du dedans le regard. Et l’impossible n’est pas loin d’être chaque jour au rendez-vous !
Une double exposition de deux individus créateurs, toutes les 24 heures, ça fait respirer, ça donne de l’oxygène mental. Une double rencontre qui fait mal aux attendus de l’art, et qui fait du bien à la création.

Le réel est impensable et l’œuvre d’art étreint les hauts – fonds du mental. On n’est pas là pour rigoler. Mais pour être touché au profond, et durable- ment. Gregor prend d’emblée toutes les passerelles de l’art à son compte. À chaque chemin, un artiste est là. Il répond présent aux présences de l’effet d’art, là où on ne les attend pas. Infinies, indéfinies, sont les démarches artistiques et leurs richesses d’impact.

Qu’elles soient du corps profond, qu’elles soient de la tache ou de l’étrange, ces îles d’art, immobiles et précieuses, voyagent sans repère au loin des mondes visibles. Elles s’appareillent à l’implacable réel. Elles brûlent les surfaces. Elles se moquent du convenu et du fabriqué.

Ils se côtoient, ces artistes, mais ne peuvent se confondre. Passant toute distance connue, chacun d’eux, inlassablement, creuse sa voie. Chacun s’éloigne.

Ces durs artistes partagent les chemins de l’époque. Ce sont des récalcitrants. Des passeurs d’espaces. Ils vont au bout des possibles de l’œuvre. Et c’est là, sans doute, qu’ils vivent ce qui réellement les rappro- che, l’impossible union du vide et de la plénitude, et la nostalgie du pays des tableaux.

Christian Noorbergen, Exposition RDv d’Art 2013

Artistes  exposant à RDv d’Art 2013
Marie Christine Mourey/Daniel Tihay/François Pohu-Lefevre/

Sophie Jouan/Marc Touret/Abraham Hadad/
Sylviane Blondeau/Eric Doué/Aga/James Chedburn/
Manuel Fernandez/Virginie Descure/Jean-Jacques Lapoirie/
Milo Dias/Pierre Dessons/Bernard Thomas-Roudeix/
Christophe Blanc/Thierry Dehais/Isabelle Cochereau/Dadave/
Marc Giai Miniet/Clément/Pascale Marchesini-Arnal/
Gregor Podgorski/Jean-Christophe Ficher/Lionel Tonda/
François Gaulier/Dale Joseph Rowe/Pascal Guichard/
Rach’mell/William Noblet/Irène Jonas/Christophe Faso/
Catherine Ursin